Exercice internationale NEMO

Nemo i 34
Nemo i 34

En quittant le port de Cotonou, le Godetia avait rendez-vous avec d’autres navires militaires pour participer à un exercice international appelé NEMO.

Cet exercice qui s’étend sur une semaine est organisé par la marine française. Il comprend plusieurs phases avec la participation de la marine espagnole, belge, mais surtout avec nos partenaires africains. C’est ainsi que des frégates et patrouilleurs du Nigeria, du Cameroun, du Togo, de Guinée équatoriale et du Gabon ont pu travailler lors de différents exercices.

Cette participation belge à l’exercice NEMO vient compléter l’engagement que nous avons avec nos collègues africains. Ces exercices en pleine mer sont des outils essentiels dans ce processus d’amélioration de leurs compétences professionnelles.

Ce type d’exercice est également une opportunité pour les équipages de navires européens d’entretenir et améliorer nos propres compétences.
Les premiers exercices de NEMO ont consisté à passer des lignes entres les différents bâtiments militaires européens. C’est un exercice qui demande de la concentration et un respect constant des mesures de sécurité. Ces lignes permettent de ravitailler un navire en eau, nourriture, carburant, courrier, tout ce qui est nécessaire pour continuer une mission.

La présence de tous ces navires permet également d’entrainer les différents centres de contrôles marins de nos partenaires africains. C’est ainsi que dès le premier jour un patrouilleur togolais est venu nous observer comme espéré.

La suite des exercices de NEMO dans les prochains articles.

Comments

comments